Atikamekw à Wemotaci
     
Atikamekw à Wemotaci
Les Attikameks (ou Nehiraw-iriniw en atikamekw), anciennement connus sous le nom de Têtes-de-Boule1, sont des autochtones originaires et occupant le Nitaskinan (littéralement « notre terre », aski voulant dire terre), leur territoire ancestral, situé dans la vallée de la rivière Saint-Maurice (Québec) et chevauchant les régions de l'Abitibi, du Lac-Saint-Jean, de la Mauricie et de Lanaudière. Ce territoire couvre quelque 80 000 km² et est bordé par les territoires traditionnels des Wendat, des Algonquins et des Cris. Les Atikamekw ont des liens traditionnels avec le peuple Innu, qui était leur allié historique contre les Inuit.

Le nom Attikamek désigne dans cette langue le Grand corégone (ou poisson blanc). La langue atikamekw, qui est un dialecte cri, appartient à la famille des langues algonquiennes et est toujours utilisée quotidiennement par la majorité de la population.

Traditionnellement, ils pratiquent la pêche, la chasse et la cueillette. Ils auraient été les découvreurs du sirop d'érable[réf. nécessaire].

En 2010, leur population était estimée à 6 729 individus. Les Attikameks sont établis sur quatre réserves : Obedjiwan, Wemotaci, Manawan et Coucoucache (inhabitée et gérée par Wemotaci). On trouve des minorités en milieu urbain, notamment à Joliette, Roberval et La Tuque.
Top